Les petits tutos de Léa : tout savoir sur l’isolation thermique et acoustique


La salle de bain est la pièce de la maison qui vous apportera détente, repos, confort et bien-être. Il faut donc l’aménager avec soin pour vous sentir le plus à l’aise possible. C’est une pièce qui est très humide et qui est chauffée très régulièrement.

Isoler sa salle de bain n’est pas un jeu d’enfant, il faut prévoir une isolation performante et des matériaux extrêmement résistants à l’humidité. Avant de commencer vos travaux d’aménagement, vous devez d’abord penser à l’isolation thermique et phonique.

Sachez dans un premier temps que la salle de bain doit avoir une température comprise entre 22°et 23°C. C’est-à-dire 7°C de plus que les autres pièces de la maison.

Lorsque votre salle de bain ne dispose pas de fenêtre ou d’aération, vous êtes souvent confrontés à la formation de vapeur d’eau et par conséquent à une humidité importante dans la pièce. Si vous ne faîtes pas le nécessaire, vous risquez de voir vos murs se dégrader et voir apparaître des traces de moisissure.

Découvrez comment isoler votre salle de bains contre l’humidité. Nos experts Planetebain.com ont listé pour vous les techniques les plus astucieuses pour lutter contre l’humidité dans une pièce sans fenêtre.

Isolation thermique qu’est-ce que c’est et comment l’optimiser ?

L’air chaud est naturellement attiré par l’air froid, par conséquent, l’isolation thermique est une technique qui permet de limiter ces échanges réguliers de température entre l’extérieur et l’intérieur d’une habitation. Pour limiter les dégâts causés par l’isolation thermique, il faut faire attention à 3 facteurs :

  • la chaleur : la salle de bains doit être bien chauffée et l’isolation doit éviter les ponts thermiques*
  • l’humidité : il faut choisir les matériaux les plus résistants à l’humidité
  • l’aération : la pièce doit être très bien isolée, l’aération est un critère déterminant dans l’isolation de votre salle de bain

*pont thermique : le pont thermique provoque une rupture dans l’isolation et crée ainsi un point froid. C’est un lieu d’échanges de températures qui provoque des pertes énergétiques.

Quel isolant choisir ?

Le choix de l’isolant ne se fait pas sur un coup de tête. Il doit impérativement avoir une très forte résistance thermique (exprimée par R) et une faible conductivité (exprimée par le coefficient lambda).

Pour résumer :

  • plus R est grand, plus le mur sera isolant
  • plus le coefficient lambda est petit plus le matériau est isolant

Pour profiter pleinement de chaque moment passé dans votre salle de bain, il ne suffit pas d’installer une bonne isolation. Vous devez également disposer d’un système de ventilation performant. Si ce n’est pas le cas, pour pouvez toujours installer une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée), qui est un ensemble de dispositifs mécaniques qui permet d’assurer le renouvellement d’air à l’intérieur de la pièce.

Isolation phonique qu’est-ce que c ‘est ?

La salle de bain est généralement proche du coin nuit. Les bruits comme la chasse d’eau des wc qui s’écoule ou encore le sèche-cheveux le matin peuvent être très dérangeant quand on a déjà le sommeil léger. L’isolation phonique dite aussi acoustique, permet de masquer les bruits intérieurs comme extérieurs et dans la salle de bain comme dans la chambre. Il existe 3 familles de bruits :

  1. bruits aériens
  2. bruits d’impact : ce sont des bruits d’extérieur qui arrivent dans l’habitation par le biais de la structure même du bâtiment
  3. bruits d’équipement : tuyauterie, chaudière, ventilation…

Sachez que l’isolation phonique se fait par le sol, les murs ou encore les fenêtres dans n’importe quelle pièce de la maison.

Isolation phonique du sol et du plafond

  • dalle flottante : c’est une large épaisseur de béton, de chaux ou de ciment que l’on pose sur l’isolation thermique
  • faux-plafond : il suffit tout simplement d’incorporer un isolant sur une ossature métallique ou bois

isolation acoustique faux plafond ossature bois

  • revêtement : moquette, parquet massif traditionnel

isolation moquette et parquet massif

Isolation phonique des murs

L’isolation des murs peut se faire de différentes manières dont voici les principales :

  • isolant fibreux (constitué d’une structure fibreuse et souple) : laines minérales (laine de verre ou laine de roche) ou encore isolant d’origine végétale
  • ossature métallique + plaque de plâtre : constituée de plusieurs couches (voir schéma ci-dessous)

isolation par ossature métallique

  • contre-cloison maçonnée : dans ce cas, l’isolant est tout simplement caché par une cloison en briques, en béton cellulaire ou en carreaux de plâtre. N’oubliez pas d’intégrer les réseaux (canalisations…) après l’installation de la cloison maçonnée. Enfin, terminez par les finitions avec du plâtre ou de l’enduit.

Isolation phonique des fenêtres

  • le double vitrage classique : ici, vous aurez une isolation thermique plus importante que phonique
  • le double vitrage asymétrique : cette technique d’isolation est très efficace
  • le vitrage à isolation renforcée : est 5 fois plus performant qu’un vitrage classique. Un vitrage à isolation renforcée ne permet pas à la chaleur de sortir durant l’hiver, et de rentrer l’été, en effet, ce système est doté d’un traitement qui s’oppose au rayonnement infrarouge et forme donc une barrière thermique très isolante.
  • vérifiez régulièrement le bon état de votre vitrage et remettez du joint si nécessaire

Et voilà, vous avez désormais toutes les clés en main pour préserver votre bien-être et le confort de votre pièce. Pour plus de renseignements n’hésitez pas à faire appel à un professionnel du bâtiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*